in

Valéry Levaneuski: biographie, revenu et héritage

Valery Levaneuski est né le 15 août 1963 à Grodno, en Biélorussie, est un entrepreneur, leader de l’opposition, président du Comité national de grève. Découvrez la biographie, l’âge, la taille, les statistiques physiques, les rencontres/affaires, la famille et les mises à jour de carrière de Valery Levaneuski. Apprenez À quel point est-il riche cette année-là et comment il dépense l’argent ? Découvrez également comment il a gagné la plupart des avoirs nets à l’âge de 57 ans ?

Populaire en tant que N / A
Occupation entrepreneur, leader de l’opposition, président du Comité national de grève
Âge 57 ans
Signe du zodiaque Leo
Née 15 août 1963
Date d’anniversaire 15 août
Lieu de naissance Grodno, Biélorussie
Nationalité Biélorussie

Rencontres et statut de la relation

Il est actuellement célibataire. Il ne sort avec personne. Nous n’avons pas beaucoup d’informations sur sa relation passée et ses précédents fiançailles. Selon notre base de données, il n’a pas d’enfants.

Famille
Parents Indisponible
Épouse Indisponible
Frère et sœur Indisponible
Enfants Uladzimir Levaneuski

Valeur nette de Valery Levaneuski

Sa valeur nette a considérablement augmenté en 2019-2020. Alors, combien vaut Valery Levaneuski à 57 ans ? La source de revenus de Valery Levaneuski provient principalement du fait d’être un entrepreneur prospère.

Il est originaire de Biélorussie. Nous avons estimé la valeur nette, l’argent, le salaire, le revenu et les actifs de Valery Levaneuski.

Valeur nette en 2020 1 million de dollars – 5 millions de dollars
Salaire en 2019 À l’étude
Valeur nette en 2019 En attente
Salaire en 2019 À l’étude
loger Indisponible
Voitures Indisponible
Source de revenu Entrepreneur

Chronologie

2019

Parce qu’il était bien connu que le président de la Biélorussie, Alexandre Loukachenko, passait ses vacances en Autriche, le bureau du procureur de Biélorussie a par la suite considéré cela comme une insulte publique envers le président.

2010

2010 – sortie d’un documentaire « In Government’s Hindsight » consacré au développement du mouvement de grève des entrepreneurs en Biélorussie. Valery Levaneuski, personnage principal du film, raconte l’importance et les dangers d’avoir une entreprise en Biélorussie. Film a remporté la 15e montre documentaire entièrement polonaise BAZAR à Poznań.

2005

Le 2 juin 2005, le Département d’État appelle les autorités biélorusses à libérer Valery Levaneuski et tous les autres prisonniers politiques

2004

Du 15 mai 2004 au 15 mai 2006 – a purgé une peine d’emprisonnement dans une colonie, avec confiscation des biens, en vertu de l’art. 368, partie 2 du Code pénal (insulte au président de la République du Bélarus). Entièrement purgé une peine de deux ans de prison et a été libéré le 15 mai 2006.

2004-2006 – a purgé une peine sous forme d’incarcération dans une colonie pénitentiaire à régime général avec confiscation des biens conformément à la partie 2, article 368 du Code pénal de la République de Biélorussie (outrage au président de la République de Biélorussie). Valery Levaunevski n’a pu être libéré sous condition ni amnistié. Pendant qu’il purgeait sa peine dans les colonies pénitentiaires, il a été sanctionné sous forme de placement en cellule disciplinaire, de refus de visite de ses proches, ainsi que de tortures, de menaces d’homicide de la part de l’administration de l’établissement pénitentiaire. Tout cela dans le but central : qu’il signe la renonciation publique à son activité politique. Valery s’est vu refuser l’assistance médicale qualifiée et la surveillance médicale pendant toute la durée de son emprisonnement. Il n’a pas été autorisé à faire appel des sanctions de l’administration pénitentiaire devant le tribunal.

Le 19 septembre 2004, le fils de Levaneuski a été arrêté au marché de Lida pour avoir diffusé un bulletin d’information.

Au seuil du 1er mai 2004, des tracts ont été distribués à Grodno invitant les citoyens à participer à un rassemblement approuvé le 1er mai. Les dépliants contenaient également le texte suivant :

1er mai 2004 Levaneuski allait participer à une manifestation à Grodno qui a été approuvée par le gouvernement, mais le matin, il a été arrêté alors qu’il quittait son domicile. Les fonctionnaires de police l’ont livré au service de police local, ont retiré son argent et son passeport et l’ont placé dans un centre de détention temporaire. Le même matin, les enfants de Levaneuski ont également été arrêtés, mais ils ont été libérés du département de police plusieurs heures plus tard.

Le 3 mai 2004, Valery Levaneuski a été condamné à 15 jours d’arrestation. En violation de la loi, il a été jugé non pas dans un palais de justice, mais dans la cellule du centre de détention provisoire.

Le 3 mai 2004, Uladzimir Levaneuski, fils de Valery Levaneuski, a été condamné à 13 jours d’arrestation pour avoir participé activement à l’action de protestation du 1er mai.

Le 7 mai 2004, des fonctionnaires du Comité de sécurité de l’État de la République du Bélarus et de l’équipe OMON (SWAT) avaient cassé la porte d’entrée et pénétré dans l’appartement de Valery Levaneuski. La recherche avait duré six heures. Tous les ordinateurs ont été saisis ainsi que de nombreux documents et objets de valeur. Les fonctionnaires du KGB ont forcé la fille mineure de Levaneuski à témoigner contre son père. Ce jour-là et au cours des jours suivants, des fonctionnaires du KGB ont effectué des perquisitions dans les maisons des proches de Levaneuski et dans les bureaux d’organisations à but non lucratif qui auraient pu faire partie de l’affaire « Insulte du président ».

Le 14 mai 2004, un jour avant l’expiration des 15 jours d’arrestation, la peine de détention de Levaneuski a été augmentée de trois jours.

Le 18 mai 2004, Levaneuski a été inculpé conformément à la partie 2, article 368 du Code pénal du Bélarus : « Insulte publique du Président de la République du Bélarus, commise par une personne, précédemment condamnée pour outrage ou diffamation, ou accusation en cas de commission d’infraction grave ou particulièrement grave ». Valery a été transféré du centre de détention provisoire au centre de détention provisoire pendant 2 mois.

Le 4 juin 2004, pour la première fois depuis son arrestation le 1er mai 2004, Valery Levaneuski a été autorisé à rencontrer sa femme dans un centre de détention provisoire.

Le 12 juillet 2004, l’arrestation de Levaneuski a été prolongée d’un mois.

Le 21 juillet 2004, l’épouse de Levaneuski a adressé au président de la Biélorussie, Alexandre Loukachenko, des plaintes concernant les conditions de détention de son mari dans un centre de détention provisoire.

Le 21 juillet 2004, une affaire pénale en vertu de l’article 342 du Code pénal du Bélarus « Organisation d’un rassemblement non autorisé », qui prévoit l’arrestation jusqu’à 3 ans, a été déposée contre son fils Uladzimir Levaneuski.

21 juillet 2004 Valery Levaneuski a déclaré une grève de la faim au centre de détention provisoire

27 juillet 2004 Levaneuski suspend sa grève de la faim.

Le 28 juillet 2004, Valery Levaneuski et son fils ont été libérés des charges retenues contre eux en vertu de l’article 342 du Code pénal de la République de Biélorussie (« Organisation d’un rassemblement non autorisé »).

Le 1er août 2004, les célèbres musiciens de rock russe Sergey Shnurov (groupe « Leningrad (groupe) ») et Alexander Vasiliev (groupe « Splean ») ont tenu un briefing pour Levaneuski.

Le 16 août 2004, le tribunal a prolongé d’un mois la peine d’arrestation de Levaneuski.

Le 7 septembre 2004, le tribunal du district de Leninsky de la ville de Grodno avait déclaré Valery Levaneuski coupable d’injure publique contre le président de la République de Biélorussie couplée à une accusation de commission d’infraction grave, et sur la base de la partie 2, article 368 du Code pénal de La République de Biélorussie l’a condamné à deux ans d’emprisonnement avec purge de sa peine dans une colonie pénitentiaire à régime général [28]. Le juge a décrété qu’un tract, que Levaneuski avait distribué avant les manifestations du 1er mai 2004, contenait une insulte publique au président (puisque Alexandre Loukachenko est connu pour avoir passé ses vacances en Autriche).

Le 16 septembre 2004, le Parlement européen demande aux autorités biélorusses de libérer immédiatement Valery Levaneuski et tous les autres opposants politiques au régime emprisonnés.

2003

En février 2003, Levaneuski s’est vu refuser l’inscription comme candidat au poste de député.

Dans la nuit du 15 au 16 février 2003, les forces de l’ordre ont fait une descente dans la maison de Grodno de Valery Levaneuski. Le raid a commencé à 22h20 et s’est terminé à 00h15. Valery vient de rentrer de Minsk. La visite nocturne a été effectuée avec certains actes de violence, appliqués contre le fils aîné de Valery, Dmitry. À la suite du raid a été confisqué la machine à copier et la production imprimée.

En avril 2003, il a été arrêté alors qu’il déposait une pétition des commerçants du marché au parlement et condamné par la suite à 15 jours d’emprisonnement pour avoir participé à la « Marche pour une vie meilleure » le 12 mars.

2002

En 2002, le comité de grève dirigé par Levaneuski a organisé une grève de 120 000 petits commerçants appelant à la destitution du président Loukachenko et le blâmant personnellement pour la suppression des petites entreprises en Biélorussie.

29 août 2002 – Deux fils mineurs de Valery Levaneuski ont été arrêtés à Mogilev alors qu’ils distribuaient un bulletin intitulé « Predprinimatel » (« L’entrepreneur ») parmi les vendeurs d’un marché en plein air local.

Le 11 octobre 2002, Valery Levaneuski a été arrêté à Grodno et inculpé de violation de l’art. 167, par. 1 (« participation à des actions de masse violant l’ordre public ») du Code biélorusse des infractions administratives pour avoir organisé un rassemblement autorisé pour protester contre les récentes augmentations d’impôts et les frais d’assurance pour les propriétaires de petites entreprises.

2001

En 2001, il s’est présenté à la présidence de la République de Biélorussie. Il a cassé l’ardoise à cause du changement de législation lors des élections (Décret #20 de l’année 2001).

Le 8 juillet 2001, Levaneuski et trois membres de son groupe d’initiative ont été arrêtés par la police alors qu’ils recueillaient des signatures d’électeurs sur un parking près du commissariat de la route à la périphérie de Lida.

1996

Depuis 1996, Valery Levaneuski est surveillé de près par les autorités et fait l’objet de perquisitions, de confiscation de biens et d’interrogatoires pour diverses charges.

Depuis 1996, il dirige le comité de grève (appelé Stachkom) des entrepreneurs de la République de Biélorussie. Il a organisé de nombreuses manifestations de masse d’entrepreneurs en République de Biélorussie qui lui ont valu une amende, son arrestation et des poursuites. Il est fondateur et rédacteur en chef du bulletin républicain « The Employer ». À de nombreuses reprises, il a participé aux élections en tant que candidat parlementaire aux organes législatifs municipaux et régionaux. Chaque fois que son inscription d’un candidat a été refusée pour des raisons politiques.

1991

En 1991 enregistré en tant qu’entrepreneur. A dirigé l’union régionale de Grodno pour la protection des droits des contribuables, des consommateurs et des conducteurs, le centre d’information et juridique de Grodno et le centre de protection des consommateurs de Grodno.

1985

1985-1991 – régleur de radioélectronique, mécanicien d’appareils et d’appareils de contrôle et de mesure, ingénieur dans diverses entreprises de Grodno.

1980

En 1980 a commencé sa carrière professionnelle en travaillant comme monteur dans des ateliers mécaniques.

De 1980 à 1982, il a servi dans les forces armées soviétiques. Expert de l’armée soviétique et bulgare.

1963

Valery Levaneuski est né le 15 août 1963 à Grodno dans une famille nombreuse.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
invest 00003

Qu’est-ce que SaitaMask et comment pouvez-vous créer un compte?

inversiones 89

3 actions imparables avec plus de potentiel que n’importe quelle crypto-monnaie