in

Impôts et crypto-monnaies en Danemark : comment ça marche

Les autorités danoises ne reconnaissent pas les crypto-monnaies en tant qu’instruments financiers ou monnaie légale. L’administration fiscale danoise traite généralement les crypto-monnaies comme des biens d’investissement et taxe les revenus de la vente de crypto-monnaie de la même manière que les gains en capital, permettant des déductions pour les pertes.

L’administration fiscale a déterminé que les revenus provenant de l’extraction de crypto-monnaies doivent être traités comme des revenus d’un passe-temps, à moins qu’ils ne soient effectués à une échelle commerciale. L’administration fiscale ne semble pas avoir publié d’orientations fiscales spécifiquement pour les crypto-monnaies jalonnées, les largages aériens de crypto-monnaies ou les hard forks. L’administration fiscale a déclaré que la taxation des crypto-monnaies offertes doit être déterminée sur une base individuelle. La réalisation de certaines crypto-monnaies douées n’est pas assujettie à l’impôt.

Introduction

Le Danemark n’a pas de lois traitant spécifiquement des crypto-monnaies et aucune proposition réglementaire sur les crypto-monnaies n’est en instance devant le Parlement danois. Les autorités danoises ne reconnaissent pas la crypto-monnaie comme une monnaie, et traitent les crypto-monnaies comme une forme de spéculation financière, c’est-à-dire un bien acquis dans le but de réaliser un profit financier au moment de la vente.

Le terme crypto – monnaie n’est pas défini par la loi aux fins de déterminer l’impôt sur le revenu, et la façon dont les crypto-monnaies sont imposées dépend de la façon dont elles ont été reçues et de la façon dont elles sont cédées. Alors que les crypto-monnaies sont généralement considérées comme une forme de spéculation financière, le Tribunal fiscal national a estimé que cela doit être déterminé au cas par cas.

L’administration fiscale danoise (Skatteforvaltningen) et les tribunaux danois ont déterminé que, pour que la crypto-monnaie soit considérée comme un immeuble de placement, la réalisation d’un bénéfice financier au moment de la vente ne doit pas être la seule raison de l’investissement. Étant donné que les crypto-monnaies n’ont pas beaucoup d’autres utilisations par rapport aux autres biens de collection, les crypto-monnaies sont généralement taxées en tant qu’immeuble de placement soumis à des gains en capital. [5] Cependant, l’extraction de crypto-monnaies (c’est-à-dire la création ou la découverte de crypto-monnaies) est considérée comme un revenu d’un passe-temps à moins qu’elle ne soit effectuée à une échelle commerciale.  Si elles sont effectuées à une échelle commerciale, les crypto-monnaies extraites sont plutôt traitées comme des revenus d’une activité commerciale.

Le Danemark classe les revenus en catégories, notamment les revenus d’emploi, les revenus d’activités commerciales, les revenus de loisirs et les revenus en tant que gains en capital. Les pertes subies dans l’activité commerciale et sur la détention de capitaux sont déductibles.

II. Traitement fiscal des récompenses globales

UNE. Traitement fiscal des crypto-monnaies minées et jalonnées

L’administration fiscale danoise (Skatteforvaltningen) a publié des directives concernant le traitement fiscal des crypto-monnaies extraites. Le guide traite l’exploitation minière comme un passe-temps.  Lorsqu’elle est effectuée à grande échelle sur une période prolongée, l’exploitation minière est considérée comme une activité commerciale. La Loi de l’impôt sur le revenu prévoit qu’une personne doit déclarer et payer l’impôt sur le revenu provenant de ses passe-temps.  Les pertes financières subies dans le cadre d’une activité de loisir (c’est-à-dire non commerciale) ne sont pas déductibles.  Les coûts associés à l’obtention de revenus provenant de loisirs ne sont généralement pas déductibles.  Les frais engagés dans l’exploitation minière à l’échelle commerciale, tels que le coût de l’électricité et de l’ordinateur minier, sont déductibles. Lorsque des crypto-monnaies sont reçues en paiement de biens ou de services, les pertes de valeur ne peuvent pas être déduites en tant que dépenses professionnelles, car les crypto-monnaies ne sont pas détenues comme des biens de placement mais utilisées comme un moyen de paiement.

Aucune indication de l’administration fiscale concernant spécifiquement les crypto-monnaies jalonnées n’a été trouvée.

B. Traitement fiscal des jetons reçus via les « Airdrops » et les « Hard Forks »

L’administration fiscale danoise ne semble pas avoir publié d’orientations spécifiques sur le traitement fiscal des jetons reçus par le biais de largages aériens ou de hard forks. Cependant, la discussion sur le traitement fiscal de l’exploitation minière discutée ci-dessus pourrait également s’appliquer à ces formes d’acquisition de crypto-monnaie si elles pouvaient être considérées comme des récompenses pour des travaux antérieurs ou des avoirs antérieurs.

L’administration fiscale a déclaré que la question de savoir qui est responsable du paiement des impôts dans le cadre d’un cadeau de crypto-monnaie est soumise à une détermination individuelle. L’administration fiscale fournit un lien pour demander une décision exécutoire sur la façon de traiter un cadeau de crypto-monnaie à des fins fiscales. Ainsi, le fait qu’un airdrop ou un hard fork soit considéré comme plus analogue à un cadeau ou à une exploitation minière peut dépendre de la situation dans un cas donné. En vertu de la loi danoise, les cadeaux ne sont pas soumis à l’impôt sur le revenu.

C. Traitement fiscal des crypto-monnaies au moment de la vente

Les jetons de crypto-monnaie sont traités comme des biens de placement et les plus-values ​​sont imposées lors de leur vente. La taxation de chaque crypto-monnaie est déterminée individuellement, en utilisant le principe du premier entré, premier sorti (FIFO) pour déterminer la base de coût. Pour les jetons qui n’ont pas de valeur d’achat, la juste valeur marchande au moment de l’extraction s’appliquera. Selon la manière dont elles ont été acquises, les crypto-monnaies reçues en cadeau peuvent ne pas être soumises à l’impôt lors de la réalisation.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
bio 23

Impôts et crypto-monnaies en France : comment ça marche

bio 26

Impôts et crypto-monnaies en Colombie : comment ça marche